Tract numérique à l’école

Les dérives du numérique

télécharger le tract :

REVENDICATIONS DE SUD ÉDUCATION 78 :

Le numérique est un outil pédagogique mais SUD Éducation 78 appelle à la vigilance contre les dérives et les dangers de son utilisation abusive. Nous revendiquons :

Une formation des personnels sur temps de travail

Le droit à la déconnexion

La création et l’utilisation par l’Éducation nationale de logiciels gratuits pour ne pas rester dépendante des entreprises privées comme Microsoft, etc.
Une meilleure répartition des moyens à l’échelle nationale pour éviter la surenchère d’équipements informatiques à l’initiative de collectivités locales
La création de postes statutaires de maintenance informatique au lieu des IMP (Indemnités pour Missions Particulières) prévues ou du recours à des sociétés privées.

Du travail gratuit !

Injonction à l’instantanéité, les mails qui doivent être lus « du jour pour le lendemain », il faut donc être toujours connecté ! Culpabilisation des enseignants de ne pas être connectés, de ne pas avoir consulté ses mails sur son temps libre.
Obligation d’avoir Internet et un ordinateur, une imprimante, un scanner, papier, Disponibilité à 100 % sur notre temps privé, c’est une demande qui devient récurrente de la part des parents d’élèves, des élèves et de nos chefs.
Multiplication des adresses mail (académique, ENT, I-Prof, …), éparpillement de l’information. Réglementairement seule l’adresse postale doit être obligatoirement fournie !

Mettre les cours en ligne et des documents est une demande de l’institution, des élèves et des parents. MAIS :
Cela crée une inégalité d’accès pour les familles (achat de matériel informatique coûteux, avoir une couverture Internet payante et inégale en France).

Cela remet en cause la gratuité de l’école.

Cela incite les élèves à ne pas suivre les cours, à ne plus prendre des notes, à ne plus avoir d’agenda, à ne plus rattraper les cours grâce à ses camarades.

Quel message envoie-t-on aux élèves si ce qui a été manqué est récupérable en un clic !

Mettre ses cours en ligne suppose aussi que la présence et les actions de l’enseignant.e ne seraient pas utiles, donc l’enseignant.e pourrait disparaître à terme ? Les élèves n’écriront plus ! (L’apprentissage de l’écriture à la main (cursive) permet la latéralisation, la spatialisation, la mémorisation, la motricité, la maîtrise du geste fin, etc.)
Les élèves manquent de recul face à l’utilisation des TICE car il n’y a pas d’éducation critique à l’usage d’Internet et aux déclarations des médias.

C’est un outil de contrôle par la hiérarchie, de pression et de surveillance à distance.

Des usages à risques :
Le temps passé devant écrans augmente dans la vie privée des élèves (portables, tablettes, consoles, ordi, télévision), et l’école en rajoute.
Les risques et conséquences sur la santé qui peuvent entraîner des troubles du sommeil, un manque de concentration, de l’agitation, des problèmes de vue, etc.

Utilisation de logiciels libres / payants :

Formatage des élèves, dès la maternelle à l’utilisation de Windows/Microsoft au détriment de logiciels libres et gratuits.
Maintenance de l’outil informatique prise sur le budget et la DGH des établissements

L’affichage doit continuer d’exister dans les établissements pour diffuser les informations et il faut privilégier les relations humaines.

Impact écologique

Le secteur numérique rejette autant de CO2 que le trafic aérien mondial !
Un seul mail correspond à l’utilisation d’une ampoule de 20 W pendant une heure ! (source ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie)

Le numérique est un outil pédagogique mais un outil parmi d’autres qui ne doit pas être imposé. Il doit rester à la liberté de l’enseignant de l’utiliser s’il le souhaite et comme il l’entend.
L’utilisation du numérique ne doit pas se faire au détriment de l’humain !