Sud Education 78 condamne les propos haineux de JC Buisson contre les profs

« Mais pour qui se prennent ces petits enseignants d’Histoire en collège sectarisés ? ». C’est en ces termes que le directeur adjoint du Figaro a invectivé deux collègues de Trappes qui avaient refusé l’injection qui leur était faite par leur hiérarchie d’emmener leurs élèves à une « conférence » de Lorant Deutsch. Nous condamnons ces propos.

En parlant de « petits enseignants en collège », Buisson rabaisse des professeur-es.

Nous apprenons à nos élèves à manifester leur désaccord sans humilier leurs interlocuteur-rices. Devons-nous revenir vers ces enfants, ces ados, pour leur dire, qu’en fin de compte, il faut faire comme Jean Claude Buisson, rabaisser les personnes avec qui on débat, remettre en question leur droit à intervenir dans le débat public ?

Responsable de médias dont la ligne éditoriale stigmatise souvent la supposée violence naturelle des jeunes des quartiers populaires, Buisson se rend-il compte de l’exemple qu’il donne à nos élèves en matière de violences verbales ?

En parlant d’enseignants « sectarisés », Buisson déforme les faits.

Dans leur tribune, nos collègues dénonçaient, arguments à l’appui, l’injonction qui leur était faite de participer à cet événement. Il ne s’agit, ni plus, ni moins, que de l’exercice de la liberté pédagogique, inscrite dans la loi.

Faut-il, pour convaincre un contributeur du Figaro, renoncer à cette liberté pour montrer que nous ne serions pas « sectaires » ? Ne pas être sectaire signifie-t-il adouber sans réserve les « penseurs » validés par le Figaro ? Est-ce cette nouvelle conception du pluralisme démocratique que JC Buisson nous invite à soutenir en rabaissant deux de nos collègues dont il ne partage pas les opinions ?

Sud éducation 78