Communiqué fédéral

SUD ÉDUCATION DÉNONCE LA GUERRE AUX PÉDAGOGUES !

Scandale de la suppression des détachements du Groupe Français d’Education Nouvelle (GFEN) et du Cercle de Recherche et d’Action Pédagogique (CRAP) : SUD ÉDUCATION DÉNONCE LA GUERRE AUX PÉDAGOGUES !

Vendredi 2 juillet, jour de la sortie des classes, Luc Chatel annonce au
GFEN et au CRAP que sur les 4 postes d’enseignants détachés par le ministère, 2 ne seront plus subventionnés à la rentrée !

C’est une décision indigne d’un Ministère de l’éducation nationale !

Comment peut-on retirer des moyens de fonctionner à des associations qui ont à cœur d’œuvrer à une éducation du progrès de tous les élèves ? Comment peut-on justifier ce qui apparaît à juste titre comme une sanction contre des organisations qui travaillent activement à la recherche et à la mise en pratique d’expérimentations pédagogiques innovantes ?

Par cette décision, le ministère dévoile toujours plus son obsession
budgétaire d’ « optimisation des moyens » au mépris des besoins éducatifs des élèves. C’est la culture de l’évaluation et de l’économie des moyens qui s’impose. Tous ceux et toutes celles qui se battent au quotidien pour le progrès des élèves reconnaîtront dans cette décision la revanche d’un gouvernement contre les pédagogies coopératives et innovantes.

Une idéologie uniquement transmissive guide la politique éducative de ce ministère. SUD éducation exige que les moyens de ces associations pédagogiques soient maintenus et augmentés.

SUD éducation défend l’expérimentation et le développement des pratiques pédagogiques coopératives défendues par l’Institut Cooperatif de l’Ecole Moderne (ICEM), le CRAP et le GFEN.
SUD éducation demande l’allongement de la formation initiale rémunérée à deux ans à l’IUFM avec une intervention accrue de ces associations auprès des enseignants en formation.

Saint Denis le 9 juillet 2010