Rassemblement mercredi 19 décembre à 9 heures contre la dégradation des conditions de travail et la mise en danger des personnels

Rassemblement mercredi 19 décembre à 9 heures contre la dégradation des
conditions de travail et la mise en danger des personnels.

Manque de personnel, non remplacement des absences, alourdissement de la
charge de travail, allongement du temps de travail, dialogue social quasi inexistant,
mépris de la parole des personnels et de leur représentants élus, des pressions
hiérarchiques de plus en plus fortes… les conditions de travail des personnels de la
Région Île-de-France sont sérieusement dégradées.
Nos organisations syndicales constatent tous les jours, dans les services et
dans les établissements scolaires, que la dégradation des conditions de travail
a un effet direct sur la santé des personnels.

La fatigue, les pépins physiques, les accidents de santé se multiplient. Le travail se
fait de plus en plus sous pression et les rapports et mesures disciplinaires tendent à
devenir un mode de gestion des personnels ainsi mis en danger. L’aggravation des
conditions de travail a un impact direct sur l’entourage. Au-delà des agents, ce sont
les collègues, les amis et la famille qui souffrent avec l’agent. Trop souvent, en cas
de problème, la région déplace l’agent et ne règle pas la situation.
A plusieurs reprises, nous avons alerté sans effet la Région des grandes
difficultés rencontrées par les agents dans l’exercice de leurs fonctions.
Nous
avons réclamé l’adoption du document de prévention, mais son élaboration est
différée à coup d’audits et de diagnostics.
Aujourd’hui, 4 suicides et 5 tentatives de suicides ont eu lieu. La région fuit ses
responsabilités et n’a réalisé qu’une seule enquête dans le cadre des dispositions
prévues pour un Comité d’Hygiène et de Sécurité (CHS) et deux enquêtes de
l’administration sur l’administration dont l’une apporte de fausses conclusions.
Aujourd’hui, 2 Accidents vasculaires cérébraux (AVC) ont eu lieu sur un même
site où les agents s’étaient plaints de la surcharge de travail. L’hypertension due au
stress est corrélée à l’augmentation du risque d’AVC. Nous avons demandé que
cette situation soit évoquée au Comité d’Hygiène et de Sécurité mais la Région
préfère faire l’autruche.
Pour l’ensemble de ces raisons, nous invitons les agents de la région Île-de-France,
tant du siège que des lycées, à un rassemblement le mercredi 19 décembre 2012,
à 9h, à l’ouverture de la réunion du Conseil Régional.

Place André Tardieu, 75007 PARIS (en face du 35 boulevard des Invalides, à la
sortie du Métro Saint-François Xavier)
Nous demandons :
- L’adoption immédiate d’un document de prévention des risques
incluant une formation des responsables en milieu de travail sur les
risques psychosociaux (notamment les managers et les
responsables à la santé au travail) sur la base du programme
national contre le suicide (2011-2014).
- L’application du droit, c’est à dire des enquêtes sur chaque
situation avec un représentant des salariés et un représentant de
l’employeur, dans le cadre du CHS-CT afin de comprendre chaque
situation et, si nécessaire, améliorer ensemble notre prévention
des risques.
- La prise en compte de l’expression des organisations
syndicales et des revendications
d’amélioration des conditions
de travail dont elles sont porteuses.
Ce rassemblement dans la dignité aura la forme juridique d’un préavis
de grève
afin de faciliter le déplacement des agents venants de loin.
Comme pour toutes les grèves et encore plus pour celle-ci, nos
organisations demandent au Président de la Région de ne pas effectuer
de prélèvements de salaires.