Psychose sécuritaire dans les lycées franciliens…

La Région, présidée par Madame Pécresse, est en train d’équiper les lycées franciliens d’un réseau de vidéosurveillance.

C’est scandaleux !

Au lycée de Villaroy à Guyancourt, le montant de cette opération s’élève à presque 50 000 € (caméras de surveillance autour et sur le lycée).
Ce projet au coût démesuré survient en pleine crise sanitaire. Pendant ce temps, les élèves et les personnels doivent payer eux-mêmes leurs masques et les besoins en personnels d’entretien (agentes/agents) et de surveillance humaine (AED) ne sont pas couverts…

La communauté éducative s’interroge : cette vidéosurveillance est-elle nécessaire ? Est-elle souhaitée ? Sommes-nous donc si menacés que cela ? Devons-nous être placés sous surveillance ?
Quelle société nous impose-ton ? Vivre sous la peur et le menace ? Qu’engendre la peur et la suspicion ?
Que cherche Mme Pécresse, présidente de la Région, qui va financer ce réseau de surveillance : une société de craintes, de défiance et donc de tricherie, de dissimulation ?
Quelle image donne-t-on à nos jeunes en évoluant dans un climat d’inquiétude perpétuelle ?
La peur comme outil de contrôle, comme outil de soumission. Faire peur pour tout contrôler !
Nous faire peur pour nous paralyser devant les décideurs, nous faire peur pour nous faire taire !
A quoi mène le tout sécuritaire ? Moins d’attentats, d’agressions depuis 10 ans ?

Décidons collectivement de nous tenir debout et refusons de prendre cette décision sous l’effet de la peur, en risquant de perdre encore un peu plus de notre liberté.

Le plus scandaleux serait que personne ne trouve cela scandaleux !!

Sud éducation – Lycée Villaroy , le 15 février 2021

Sud éducation 78 – Lycée Villaroy
Contact presse – Robert B. : 06 11 10 40 64

Pour tout contact : 06 71 48 60 88 | sudeducation78ouvaton.org
Permanence d’accueil syndical dans le Mantois :
Tous les mardis de 16 à 18 heures – Librairie La Nouvelle Réserve (Limay)