Les prof’docs exigent la prime d’équipement informatique !

Les professeurs-documentalistes seraient-ils des sous-enseignants ? Ils sont en tout cas ainsi (dé)considérés par le ministre de l’Education nationale, qui les exclut de la prime d’équipement informatique (150 €*) promise à tous les autres enseignants. Motif : les professeurs-documentalistes seraient les seuls enseignants à disposer d’un poste informatique sur leur lieu de travail, et ne seraient pas « devant élèves ». Deux arguments parfaitement faux.

C’est un comble : les professeurs-documentalistes ont pour principale mission l’éducation aux médias et à l’information, à une époque où les élèves baignent dans les réseaux sociaux. Ils doivent aussi gérer un portail documentaire (e-sidoc), des ressources numériques, utiliser et enseigner de nombreux outils de communication numérique… Comme tous les autres enseignants, ils ont besoin de travailler chez eux pour préparer leurs cours… sur leur ordinateur personnel. La privation de prime relève à la fois d’un mépris, d’une humiliation volontaire et d’une négation de leur statut d’enseignant.

C’est un véritable scandale, que nous dénonçons dans l’académie de Versailles comme ailleurs.

Les professeurs-documentalistes doivent aussi bénéficier de la prime d’équipement informatique !

Nous encourageons tous nos collègues à signer la pétition en ligne.

Et si d’autres métiers de l’éducation exigent l’usage d’un ordinateur personnel, il n’y a pas de raison de les priver de prime d’équipement informatique, notamment les CPE et les gestionnaires. Et bien plus, étant donné que les tâches papiers sont de plus en plus remplacées par des tâches numériques (fiche de paie...), que tous les personnels bénéficient d’accès aux outils numériques (mails, ENT, etc.), nous exigeons l’équité pour tous les personnels de l’éducation : enseignants, AESH, AED, AP, personnels administratifs, pôle médico-social : tous et toutes doivent bénéficier de cette prime.

Nous appelons donc les collègues à s’organiser afin de mettre en place des moyens d’actions pour obtenir cette prime.

Le 09/12/2020

* 150 euros ? Alors qu’un ordinateur en vaut au moins 300 ? Bien que ce ne soit pas l’objet de cette communication, nous tenons à souligner le caractère dérisoire de cette prime informatique qui illustre à quel point le ministère est loin du terrain et des besoins des équipes.