Les dédoublements doivent être mis en œuvre maintenant  !

Communiqué de la fédération Sud éducation du 02/11/2020

Aujourd’hui les personnels ont été confrontés à la désorganisation de l’Éducation nationale.

Les personnels ont d’abord imposé localement le maintien du dispositif initial des deux heures de préparation de l’hommage à Samuel Paty.

Dans les écoles et les établissements, les personnels se sont ensuite trouvés confrontés à un protocole sanitaire indigent, complètement en décalage avec la réalité du terrain d’une part, et la gravité de la crise sanitaire d’autre part.

Les remontées de terrain de SUD éducation sont claires : partout les personnels se sont organisés. Assemblées générales, débrayages, grève : il s’agit d’obtenir par le rapport de force les dédoublements de classe, une mesure prévue par les services ministériels et que le gouvernement refuse par idéologie.

Pour SUD éducation, l’objectif est de garder les écoles et établissements ouverts le plus longtemps possible. Le seul moyen immédiat pour cela en minimisant les risques sanitaires et qui fasse sens au plan pédagogique, ce sont les dédoublements.

SUD éducation revendique, une fois cette mesure prise, le recrutement massif de personnels titulaires par l’ouverture des listes complémentaires ainsi que la titularisation à temps-plein de toutes et tous les contractuel-les (enseignant-e-s et AESH notamment).

Pour SUD éducation, le ministre Blanquer doit cesser immédiatement de prendre des mesures qui ne sont pas à la hauteur de l’enjeu et mettre en œuvre à l’échelle du territoire entier la baisse des effectifs.

Mots-clés