Débat au 2e FSL des Mureaux

Les OGM dans l’environnement

Débat organisé par le FSL et le Comité de soutien aux 9 de Guyancourt (Solidaires 78 est partie prenante des 2 organisations)

Dans le cadre du 2èm Forum Social du Val de Seine 78, nous vous proposons un débat sur le thème :
« les OGM dans l’environnement »

Avec Daniel Evain, ingénieur agronome.

Il a travaillé pour un semencier qui a été racheté par la firme MONSANTO. Il a ainsi vécu de l’intérieur les stratégies d’introduction des OGM en France, ce qui l’a conduit à quitter cette entreprise pour se reconvertir dans l’agriculture biologique.

Il pourra donc parler concrètement des OGM, autant d’un point de vu scientifique qu’industriel.

Dimanche 21 Novembre
14h à 18h30 - Les Mureaux (Yvelines)
Espace Gérard Philipe - rue Aristide Briand

A proximité de la Gare, en face de Midas

Petit message du comité de soutien :

Nous attendons de pied ferme la date du procès des « 9 » au tribunal de Versailles ; nous espérons que la mobilisation sera très forte ce jour là.

Des bulletins d’adhésions ainsi que des carnets de bons de soutien à 3 euros, pouvant intéresser votre entourage sont à disposition au siège du comité, contactez-nous pour commande.

Il n’est pas utile d’insister sur le fait que l’issu de la bataille dépend pour beaucoup de la capacité d’assurer les amendes de ceux qui montent en première ligne.

Nous conseillons toujours l’excellent DVD de Suzanne Körösi « la Fin des Chimères » à14 Euros, le dernier livre de poche de Gilles Eric Séralini « ces OGM qui changent le monde » à 8 euros et également le N° 10 de l’Ecoclogiste de juin 2003 à 6 Euros.


Sites internet à visiter :

☺ N°10 de l’écologiste sur www.ecologiste.org

☺ Altercampagne sur « http://altercampagne.free.fr »

☺ Des informations techniques OGM sur www.infogm.org

☺ Les actions organisées sur le site « http://www.9deguyancourt.tk »

☺ La synthèse de la commission ATTAC sur « http://france.attac.org »

☺17 produits étiquetés OGM par Greenpeace sur « www.détectiveOGM.org »

☺ Le site de la confédération paysanne sur « www.confederationpaysanne.fr »

Actualités :

POUR UNE ILE-DE-FRANCE SANS OGM : LE CONSEIL REGIONAL D’ILE-DE-FRANCE

VU le Code Général des collectivités territoriales ;VU Le budget de la Région Ile-de-France pour 2004 VU Les actes du colloque « OGM, la Région se mobilise », tenu le 14 juin 2004 VU L’avis de la commission de l’environnement, du développement durable et de l’éco-région ; VU Le rapport présenté par monsieur le président du conseil régional d’Ile-de-France

Considérant que, après cinq années de moratoire européen sur les OGM, une majorité des citoyens et des Etats membres de l’Union ne sont pas convaincus de l’intérêt des OGM ;

que les OGM font l’objet d’une méfiance d’une grande partie des consommateurs ;
que, sur le plan de la santé, rien ne permet de garantir l’innocuité des OGM,
que, sur le plan scientifique, les dossiers OGM manquent de transparence, certains protocoles sont incomplets et ne sont pas unanimement défendus par la communauté scientifique concernée : en témoignent les réserves sur le maïs Bt 11 de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, pointant les insuffisances des essais conduits sur les animaux. Les effets dus à la modifications du génome de l’OGM du fait de l’insertion du transgène sont aujourd’hui inconnus ;
que sur le plan environnemental, la perte de biodiversité et la contamination de parcelles non OGM par des cultures OGM sont démontrées. Une fois les OGM répandus à grande échelle, le risque existe de ne plus pouvoir les « contenir » et empêcher les effets néfastes qui leur seraient liés. Il est par ailleurs démontré que les variétés imposées sur le marché n’ont pas d’avantages environnementaux, pas plus que nutritionnels ;
que sur le plan économique la diversité des filières agro-alimentaires est menacée ;
Considérant que l’impossibilité de résoudre juridiquement les problèmes de coexistence avec les autres filières justifie pleinement le refus d’importer des organismes transgéniques dans l’espace régional, que par ailleurs les assureurs refusent d’assumer le risque environnemental et de santé publique lié à la culture et la commercialisation d’OGM sur le territoire de l’Union, et qu’il n’existe actuellement aucune législation qui encadre effectivement la responsabilité civile des producteurs d’OGM. Considérant que le Conseil Régional soutiendra la recherche publique et ne s’oppose pas à la poursuite des expériences en milieu confiné, Considérant qu’il convient d’appliquer également le principe de précaution à l’égard des Organismes Génétiquement Modifiés :

APRES EN AVOIR DELIBERE

Article 1
Le Conseil Régional s’oppose à toute mise en place, sur son territoire, de cultures en milieu non confiné (eaux, air, sols) y compris en forêt, d’organismes génétiquement modifiés (animaux, végétaux, fongiques ou microbiens), que ces cultures soient destinées à la production ou à l’expérimentation.

Article 2
Le Conseil Régional d’Ile-de-France apportera son soutien aux élus qui, par délibération de leur collectivité territoriale, ont pris ou prendront position en faveur de l’interdiction de telles cultures sur le territoire de leur collectivité. Aussi, il autorise le Président du Conseil Régional à intervenir dans les éventuels contentieux relatifs aux arrêtés municipaux d’interdiction des OGM en plein champ, en relation avec la protection de cultures de qualité pour soutenir ces orientations.

Article 3
Le Conseil Régional d’Ile-de-France incitera la consommation d’aliments non transgéniques dans la restauration collective des établissements dont il a la responsabilité.

Article 4
La Région Île de France adhère au Réseau des Régions Européennes Libres d’OGM (European network of GMO-free Regions) et mandate le Président du Conseil Régional d’Ile-de-France pour porter cette adhésion.

Article 5
Le Conseil Régional d’Ile-de-France favorisera la réflexion citoyenne sur le sujet des OGM.

Voir en ligne : Plus d’informations sur le site de Solidaires 78