Rentrée scolaire 2008

HALTE AU DEMANTELEMENT DU SERVICE PUBLIC

Les enseignants, parents d’élèves et lycéens des Yvelines se mobilisent, comme les 4 départements de l’Académie de VERSAILLES, suite aux annonces faites d’une forte réduction des heures d’enseignement frappant la majorité de nos établissements scolaires

Sans réaction des personnels et des usagers, cela entraînera :
- Suppressions de classes avec des effectifs surchargés dans les classes restantes
- Impossibilité de redoubler en classe de Terminale, faute de place
- Regroupement au sein d’une même classe de séries différentes, disparition d’options.....
- Remise en cause d’horaires officiels (seulement 2h sur 3 assurées dans une matière....)
- Suppression de travaux de groupe, de dédoublements en langue vivante, d’heures d’aide et de soutien pour les élèves en difficulté, d’ateliers artistiques....

La seule réponse qui nous est donnée à ce jour est :
« Rigueur budgétaire et suppression des postes d’enseignants, de surveillants et de personnels médico-sociaux »

Dans les Yvelines, cela se traduit par :
Dans le 1er degré, la dotation quasi nulle (7 postes) de l’académie a amené Mr Le Recteur à redéployer les moyens en prenant 35 postes au département pour en redistribuer 25 au Val d’Oise et 10 au département de l’Essonne. Comment peut-on se satisfaire d’un P/E = 5,18 qui situe l’académie de Versailles dernière du tableau national en terme de P/E ? Cette ponction de 35 postes se traduit sur le terrain par la suppression de 19 postes de remplacement et de 16 postes d’enseignants spécialisés.
Dans le 2° degré, ce sont près de 300 postes d’enseignants qui sont retirés des collèges et lycées des Yvelines pour la rentrée prochaine, bien au-delà des 62 emplois qui correspondent à la baisse démographique . 132 de ces emplois ont été redéployés vers le Val d’Oise, Monsieur le Recteur considérant les Yvelines comme un département « privilégié ». Environ un tiers des suppressions de postes ( soit une centaine ) est du à leurs transformations en heures supplémentaires, par application d’une mécanique infernale et inédite dans laquelle les arguments pédagogiques sont devenus « hors-sujet » .

Pour les personnels administratifs ce sont 12 suppressions de postes en lycées, collèges, CIO, ERPD-EREA, BOP 2ème degré et 16 postes en services académiques (Rectorat et Inspection Académique des Yvelines). A cela s’ajoutent les postes qui seront à partir du 1er janvier 2009 transférés aux collectivités locales.

L’Education doit rester une priorité Nationale !
MOBILISONS NOUS MASSIVEMENT.

Devant le rectorat de Versailles (3, bd de Lesseps - Versailles)

Le Mercredi 2 Avril 2008 à 15 heures

Les 350 suppressions de postes ne vont pas dans l’intérêt de notre département, qu’elles doivent être annulées !
Il est urgent que Mr Le Recteur prenne enfin en considération l’étendue du mécontentement légitime des parents, des enseignants et des élèves !
Exigeons ensemble une dotation complémentaire pour les Yvelines afin de pouvoir répondre enfin aux besoins pédagogiques exprimés par les parents et les enseignants !

Tous à Versailles Mercredi 2 Avril à 15h devant le Rectorat !

Les organisations départementales :

FSU - SNES - SNEP - SNUIPP - SGEN CFDT - UNSA-EDUCATION - SE UNSA - CGT Educ’Action - SUD Education - CNT et FCPE