Face à la répression, solidarité - Face aux humiliations, mobilisation !

Le syndicat Sud éducation 78 son Union Syndicale Solidaires 78 tiennent à exprimer leur indignation et leur colère suite à l’arrestation de 150 lycéen.ne.s de Mantes-la-Jolie et de sa région, le jeudi 6 décembre. La manière dont nos élèves ont été humiliés, les propos entendus sur la vidéo (« Voilà une classe qui se tient sage. On va faire voir ça à leurs profs » ) sont tout simplement révoltants. Ces mineur.e.s sont ainsi restés plusieurs heures à genoux, mains derrière la tête avant d’être dispersés dans les commissariats de Versailles, Trappes, Plaisir, Les Mureaux, etc. Certains jeunes n’ont été remis à leur famille que le lendemain… Selon les témoignages recueillis, plusieurs procédures légales n’ont pas été respectées, en particulier celles concernant la protection des mineurs (présence d’avocat, de médecin, etc.).

Cette répression particulièrement féroce se met en place envers la jeunesse, et plus particulièrement envers la jeunesse des quartiers populaires (jeudi 7 décembre, les jeunes de Mantes représentaient 20 % du total des arrestations) dès qu’elle ose manifester dans la rue son inquiétude pour l’avenir.

Nous étions présents le vendredi 7 décembre au rassemblement qui s’est tenu sur les lieux-mêmes où a été tournée la vidéo avec les familles, les élèves, les collègues… comme nous serons partie prenante de toutes les initiatives de solidarité et de soutien qui se mettent en place, dont une marche dans les rues de Mantes-la-Jolie mercredi prochain.

Nous saluons également l’élan de solidarité qui s’est manifesté à travers toute la France, la situation à Mantes devenant le symbole du refus de la répression.
Mais l’indignation ne suffit pas, nous devons passer à l’action et obtenir la satisfaction des revendications, à commencer par le droit à la même éducation pour tous et toutes…

Nous demandons donc que chaque établissement permette aux lycéen.ne.s, mais aussi aux personnels, d’organiser au plus vite des assemblées générales démocratiques pour que ce mouvement puisse s’organiser et rendre plus audibles et lisibles ses revendications et ne se laisse pas déposséder – par le pouvoir, par la violence pour la violence ou par des médias avides d’images sensationnelles – de ce combat.

Nous resterons solidaires des élèves et de leurs familles pour dénoncer et condamner les traitements inhumains qui se sont déroulés à Mante-la-Jolie ce 6 décembre.

Sud éducation 78 et Solidaires 78