AUX PERSONNELS TOS DES LYCEES

ELECTION AUX CTP ET CHS DU 7 NOVEMBRE 2006

Tous les personnels ouvriers (T.O.S) titulaires ou contractuels des lycées sont appelés à voter pour élire leurs représentants au C.T.P., C.H.S du Conseil Régional d’île de France, c’est l’une des conséquences de la loi du 13 août 2004.

Tract CTP-CHS

Qu’est-ce que le Comité Technique Paritaire (CTP) ?

C’est un organisme consultatif qui réunit à part égale les représentants élus du personnel et les représentants de l’administration qui traite des conditions et du temps de travail, des congés, etc.
Le Comité Hygiène et Sécurité (CHS)
Il traite des questions concernant la santé des personnels, leur sécurité et celle des établissements

Pourquoi le syndicat SUD se présente au C.T.P et au C.H.S ?

Pour résister à la décentralisation et s’opposer à la privatisation en continuant de défendre nos acquis et nos revendications dans ces instances comme sur le terrain.
Le premier effet de la décentralisation est de nous disperser entre régions (et départements) et de nous faire subir seuls nos sorts, sans avoir les moyens d’agir.
A SUD nous nous donnons les moyens de rencontrer les personnels des lycées pour s’unir.
Nous pensons que les collectivités ne feront pas ce qu’elles veulent de nous, si nous nous organisons syndicalement et unitairement dans nos établissements.

SUD refuse la décentralisation

SUD EDUCATION et SUD COLLECTIVITES TERRITORIALES ont toujours dit non au transfert, et continuent à la combattre car elle a pour finalités le désengagement de l’Etat, la privatisation de nos missions, la casse des statuts. SUD EDUCATION se bat pour la réversibilité de cette loi.

Les personnels n’ont pas choisi ce transfert

Nous n’avons pas choisi d’être transférés, nous sommes contraints d’intégrer la fonction publique territoriale souvent sous la pression de notre hiérarchie (gestionnaires et chefs d’établissement) ou de demander un détachement sans limitation de durée. Certaines collectivités ont été jusqu’à proposer des primes pour intégrer la fonction publique territoriale dès le 1er janvier 2007. Pourtant rester fonctionnaire d’Etat c’est possible en choisissant le détachement sans limitation de durée ou en refusant de signer, cas dans lequel le détachement est automatique au 1er janvier 2009.

Quel que soit le choix des personnels SUD Education continuera à les défendre

Avec la décentralisation quelques exemples de ce qui change :
-  Remise en cause des congés, possibilités de les limiter à 30 jours consécutifs,
-  Le mouvement de mutation est supprimé, il est remplacé par la recherche individuelle d’un poste avec obligation de se vendre comme dans le privé,
-  Lors d’une réussite à un concours, l’agent territorial a deux ans pour trouver un poste, s’il n’en trouve pas dans ce délai, il perd le bénéfice du concours,
-  Dans la territoriale, le fonctionnaire est titulaire de son grade mais pas de son poste.
La garantie statutaire est moins favorable que le statut de la fonction publique d’Etat.

NOS REVENDICATIONS :

-  Aucune privatisation, ni délégation de service public, ni partenariat public privé.
-  Pour la réversibilité de la loi du 13 août 2004 et le retour des personnels ouvriers dans la fonction publique d’Etat.
-  Pour le maintien de nos acquis : 11 semaines de congés dont 6 semaines consécutives en été, respect du temps de travail en présence et hors présence des élèves sans annualisation, 25 jours de permanence maximum, les 20 minutes minimales de pause pour tous.
-  Maintien du logement de fonction aux ayants droit (agent d’accueil, OP ou MO).
-  Un véritable système de mutation au barème.
-  Maintien des 65 jours de congés bonifiés pour les originaires des DOM-TOM.
-  Pour la titularisation de tous les précaires.
-  Pour le recrutement de personnels et la création de postes statutaires en acceptant le transfert et en le mettant en place, les collectivités territoriales ont aussi accepté le déficit des postes T.O.S. Les personnels sont en nombre insuffisant dans tous les établissements. Il faut recruter !
-  Pour de meilleures conditions de travail : une visite médicale, fourniture de tenues de travail, chaussures de sécurité.
-  Pour le remplacement des collègues absents quelle que soit la durée de l’absence.
-  Les primes, quand elles existent doivent être attribuées à tous les personnels sans discriminations, qu’ils aient opté pour la F.P.T ou non.
-  SUD s’oppose à la privatisation, certains gestionnaires avec la complicité des chefs d’établissement ont décidé de concéder la restauration à des prestataires de services !
-  Pour une véritable augmentation de salaires en points d’indice et non en pourcentage.
-  Revalorisation de l’indemnité de travaux dangereux, insalubres, incommodes ou salissant.

Rappel : Les fonctionnaires ont eu une augmentation des salaires de 0,5% en juillet équivalent à 6,58€ pour un OP au 5ème échelon après 10 ans d’ancienneté. Inacceptable !
Pour le rattrapage et l’augmentation du pouvoir d’achat.

SUD EDUCATION s’est toujours prononcé pour l’intégration des primes dans les salaires.

SYNDIQUEZ-VOUS !!!

REJOIGNEZ SUD EDUCATION : Rester isolé n’apporte rien. Contactez nous pour que nous organisions une heure d’information syndicale dans votre établissement.
Rappel : Chaque agent a droit à une heure syndicale par mois sur son temps de service.