Congés formation Des moyens insuffisants

Lors de la commission paritaire du lundi 13 avril concernant l’étude des demandes de congés formations des professeurs certifiés, agrégés et des CPE, notre élue a fait part de nos revendications à ce sujet. Voici la déclaration qu’elle a lue...

Pour la rentrée scolaire 2015-2016, 110 ETP (Equivalents Temps Plein) sont alloués par le Ministère de l’Education Nationale à l’académie de Versailles pour les congés de formation. La dotation était la même l’an passé. Elle stagne donc alors que l’académie accueille davantage de personnels enseignants.
Sur 1787 demandes, seuls 186 collègues sont susceptibles d’être placés en congé de formation à la prochaine rentrée.
Nous constatons encore une fois qu’un minimum de 6 demandes est nécessaire pour avoir le droit de suivre une formation. Devoir attendre trois ans d’ancienneté pour pouvoir valider une première demande est pénalisant.
Ainsi, un collègue entrant dans le métier devra donc patienter une dizaine d’années avant de pouvoir suivre une formation dans ou en dehors de sa discipline.
D’autre part, au regard de l’allongement forcé des carrières (nombre d’annuités requises et menace de décote), 12 mois de formation sur une carrière de plus en plus longue nous paraissent dérisoires. Nous pensons en particulier aux collègues ayant obtenu un congé de formation assez « tôt » dans leur carrière, très
généralement pour passer l’agrégation interne, et qui ne peuvent plus en obtenir d’autres pour une mobilité ou une reconversion.

SUD Education Versailles demande à ce que l’accès au congé de formation soit facilité par :
− la possibilité d’en faire une demande comptabilisée dès la première année de titularisation
− la prise en compte d’un même barème pour les mobilités Education Nationale et hors Education Nationale