BOYCOTT DU "GRAND DEBAT" :

Lettre explicative transmise aux parents et élèves du lycée Jean Rostand, Mantes-la-Jolie

Aux parents d’élèves, et élèves, du lycée Jean Rostand, Mantes-la-Jolie

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Vous avez été informés des modalités du « grand débat » sur l’Education Nationale organisé, à Jean Rostand, sur deux matinées, les samedi 6 décembre et mercredi 10 décembre.

Une majorité des personnels de l’établissement réunis le 27 novembre appellent au boycott de cette opération de communication gouvernementale, pour les raisons suivantes :

1- Le gouvernement a fait passer en force au printemps dernier des mesures contre lesquelles les personnels, parmi d’autres salariés, se sont massivement mobilisés. Il s’agissait alors de lutter contre le désengagement de l’Etat de ses responsabilités sociales, contre la casse des services publics, et pour les principes de solidarité entre générations dans le domaine des retraites. Le gouvernement a joué le « pourrissement » du conflit, et a renvoyé les revendications des personnels de l’Education Nationale à un pseudo-malaise qui pourrait se régler par ce « grand débat ». Cette démarche constitue une négation pure et simple de dialogue social sur nos revendications précises. Elle entretient par ailleurs l’idée que la crise viendrait du rapport entre profs et élèves alors qu’elle vient surtout du rapport entre les personnels et leurs autorités.

2- Le gouvernement annonce appuyer une future loi d’orientation sur l’Education sur ce débat ; or les arbitrages budgétaires sont déjà opérés, les diagnostics sont déjà établis, et les mesures sont déjà programmées, malgré les consignes de discrétion liées aux stratégies de communication en jeu. Ce grand débat est donc une mascarade visant à légitimer des mesures allant toujours dans le même sens.

3- Un vrai dialogue se construit dans la durée, avec des gages garantissant la prise en compte des discussions. En octobre, un débat sur « Ecole et Mondialisation » n’a pas pu se tenir à Mantes (il a été déplacé à Rosny) parce que M.Bédier a refusé l’Agora aux organisateurs. C’est une illustration de plus de la supercherie de ce débat : nos autorités ne veulent pas favoriser les débats citoyens, elles veulent organiser des vitrines de communication, ultra-cadrées, où elles pourront puiser ce que bon leur semble pour légitimer des mesures qu’ils feront passer sans concertation.

Nous ne voulons pas cautionner cette mascarade.

En revanche, nous sommes attachés à un véritable dialogue avec parents et élèves. C’est pourquoi nous vous proposons de nous rencontrer et de discuter dans un autre cadre, par exemple lors d’une réunion des associations de parents d’élèves élargie aux élèves et à toute personne qui souhaite parler de l’école, du lycée Jean Rostand, et des questions éducatives. Nous sommes à votre disposition pour fixer une date pour cette rencontre.

Contacts : Agnès Valette, Patrick Lefebvre - élus au CA.

Contact téléphonique : Vincent Smith, prof. d’Anglais, suppléant au CA

tel : 01 30 06 03 42, e-mail : Vincent.Smith@ac-versailles.fr