Pourquoi Sud Éducation ?

Un Syndicat combatif, Unitaire et Démocratique.

Le syndicalisme tel que nous le vivons aujourd’hui à Sud éducation, au sein de Solidaires, assure au quotidien la défense des droits de tous les salariés, syndiqués ou non, quelque soit leur statut. Nous travaillons à l’élaboration collective de revendications et organisons la mobilisation, en favorisant l’unité et la prise en charge de l’action par ceux qui la mènent. C’est pour cela que nous tenons aux Assemblées Générales de grévistes, car pour nous, la grève appartient à ceux qui la font. Nous travaillons, avec d’autres, à la transformation sociale pour un autre partage des richesses, pour la défense des droits et des libertés de tous.

Pour cela, le syndicat doit être fort, donc unitaire, démocratique. Nous voulons que chacun puisse intervenir et se faire militant quand il le souhaite, car nous sommes attachés à un syndicalisme qui puise sa force à la base. C’est pourquoi les Assemblées Générales régulières sont ouvertes à tous les adhérents, et à ceux qui se sentent concernés.


Articles de cette rubrique

  • Présentation du syndicat

    Si vous êtes (déjà) convaincus n’hésitez pas à adhérer.
    Un syndicat solidaire
    Discriminations, précarité, droits des femmes, sans-papiers, La Poste, le Rail, OGM, recherche, culture, services publics, etc., toutes nos luttes doivent converger, dans le public et le privé. L’union syndicale Solidaires y (...)

  • Pourquoi adhérer à Sud Éducation ?

    Pour un autre syndicalisme :
    en pratiquant la rotation des mandats, la limitation des décharges syndicales à une demie au maximum, la révocabilité des mandaté-e-s.
    en garantissant l’indépendance à l’égard des partis politiques.
    en assurant son auto-financement.
    en (...)

  • L’histoire de SUD Éducation

    Les origines
    Le mouvement social de décembre 1995 et les carences des organisations syndicales en place ont fait apparaître la nécessité de créer un outil syndical pour répondre à l’attente des personnels en lutte. A cette occasion, des militant-e-s de différents syndicats de l’éducation nationale, (...)